Caroline Cloutier : L’enfantillon

Caroline Cloutier a toujours été attirée par le milieu de la mode et des affaires. Dès l’âge de 15 ans, elle travaille dans des boutiques de vêtements dont Bedo et elle a du flair. À 20 ans, elle est recrutée par Parasuco pour le Magic Show de Las Vegas, où, deux fois par an, plus de 60 000 initiés de l’industrie de la mode se réunissent. En plus d’avoir de bons arguments de vente, Parasuco apprécie son esprit avant-gardiste.

Photo-Caroline-Cloutier

Caroline Cloutier ouvre sa
première boutique à 23 ans

C’est en 1996, alors qu’elle avait à peine 23 ans, diplôme du Collège Lasalle en commercialisation de la mode en main, que Caroline Cloutier se lance en affaires. Elle ouvre alors L’enfant d’o à Laval, une friperie-boutique qui offre des vêtements de seconde main et des échantillons pour enfants et de maternité.

Lenfantillon-facade-boutique

« Je prenais plaisir à recevoir la nouvelle marchandise. Petit à petit, la portion échantillons s’est agrandie dans la boutique. Il y avait une demande pour ce type de vêtements. J’ai donc décidé de me concentrer sur les échantillons uniquement », raconte Mme Cloutier. Elle vend alors la portion friperie à une amie et ouvre une nouvelle boutique sous le nom L’enfantillon. On y retrouve des échantillons de vêtements pour enfants de 0 à 10 ans et des vêtements de maternité à rabais.

Lenfantillon-interieur-boutique-enfant

Le travail de Caroline Cloutier et le concept de son entreprise sont reconnus. En 2001, le magazine Entreprendre dresse son profil. Elle collabore et on parle de son commerce dans plusieurs émissions de télévision dont Salut Bonjour, Deux filles le matin et Une pilule une petite granule. Plusieurs personnalités connues sont aussi clientes à sa boutique : Virginie Coossa, Anne Dorval, Paul Piché et son ex-conjointe. Du côté maternité, elle a habillé Véronique Cloutier, Patricia Paquin et Marie-Christine Proulx.

Lenfantillon-interieur-boutique-maternite

Son plus grand défi

« Le plus grand défi que j’ai à relever avec mon entreprise est de toujours innover, rester différent par rapport aux autres. Pour réussir à compétitionner avec les grandes chaînes, il faut se trouver une niche et la conserver. C’est la clé du succès. » explique Mme Cloutier.

« Nous avons lancé en août dernier notre boutique en ligne. Nous y offrons des vêtements re-soldés pour les quatre saisons. Quant à la boutique à Laval, on y offre des nouveautés et nous nous concentrons sur la saison en cours. »

Lenfantillon-interieur-boutique

Quelques conseils

Pour Caroline Cloutier, un entrepreneur se doit d’être d’abord à l’écoute des besoins de sa clientèle. « Il faut aussi croire en son produit et savoir réaliser ses rêves à travers son entreprise. Quand je pars travailler le matin, c’est comme une dose de bonheur que je me donne à tous les jours. Il faut être passionné par ce que l’on fait. » affirme-t-elle. « Je crois qu’il est important de se fixer des petits buts régulièrement. Y aller à petits pas, mais sûrement. Il faut croire en ses objectifs même si on ne les atteint pas toujours. Être positif et fier de ce qu’on accompli, c’est aussi très important. »

À propos de L’enfantillon

L’enfantillon propose un concept unique d’échantillons de créateurs européens et québécois à rabais. On y propose des vêtements pour enfants de 0 à 10 ans, dans les marques Catimini, DKNY, 3pommes, Timberland, Emile & Rose, Deux par Deux, BLÜ, Metoo, Eliane & Lena, Tumble & Dry, Imp & Elfs, Appaman, Noppies, Hugo Boss, Little Marc Jacob, Jean Paul Gaultier, Paul Smith, Lili Gaufrette, MIJN, Tuc Tuc, LCKR, Toobydoo, Mayoral.

La boutique combine aussi un volet maternité. On y retrouve les marques Jules & Jim, Ollian, Ripe maternity, Maternal America, Noppies, Boob, Mothers en Vogue, Isabella Oliver et plus encore.

L’enfantillon

3280, Boulevard St-Martin Ouest, Chomedey (Québec) H7T 1A1
Tél. : 450 978-9199
lenfantillon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *